Menu

The Big Bang Theory : toujours aussi populaire ?

October 5, 2016 - Séries / Films
The Big Bang Theory : toujours aussi populaire ?

The Big Bang Theory c’est LA série comique qui nous fait tous pleurer de rire depuis 2007. Alors que la dixième saison débarque sur les petits écrans, les avis sont mitigés sur ce que les nouveaux épisodes peuvent apporter. Les fans se meurent d’impatience, les autres prévoient déjà une saison sans originalité qui refera le tour des blagues lourdes sur les geeks. Pour l’occasion, nous avons décidé de nous pencher sur l’intégralité de la série afin d’en avoir un avis plus objectif.

Une série qui commence bien

C’est avec plaisir que les spectateurs découvrent les deux premières saisons de The Big Bang Theory. Dans le premier épisode, nous faisons la connaissance de deux geeks qui se présentent dans une banque de sperme. Le début est quelque peu original, et apporte tout de suite une dose d’humour dont on ne se prive pas. De retour dans leur immeuble, les deux gaillards rencontrent Penny, leur nouvelle voisine de palier. Commence un déluge de cliché sur les geeks et leur façon d’être en société. Entre Léonard et ses répliques à deux balles, et Sheldon qui sort des insanités à tout va, il y a largement de quoi se tordre de rire. Cette joyeuse bande est par la suite complétée par un juif accro au porc et à la dague, ainsi qu’un indien timide qui ne jure que par le hamburger.

 

Les bases sont implantées, donnant de multiples possibilités aux créateurs. La formule de prédilection de la série se dessine rapidement, et le spectateur commence à comprendre que l’histoire raconte en fait les débuts du couple que Léonard et Penny formeront par la suite. L’arc narratif ne laisse pas de grande surprise, car il devient facile de deviner que l’histoire prendra obligatoirement fin lorsque le couple principal créera sa famille. Une fin anticipée qui n’est pas sans rappeler celle de FRIENDS, une des séries dont The Big Bang Theory reprend quelques principes.

Des personnages principaux ennuyeux

À la base, Penny et Léonard devaient être les personnages principaux de The Big Bang Theory. Au bout de quelques saisons, ces personnages tout comme leur couple sont cependant devenus ennuyants. Le si gentil Léonard est aujourd’hui considéré comme un des individus les plus ennuyeux et les plus inintéressants de la télévision. Penny s’en sort mieux, mais est loin de convaincre le public. Les auteurs de la série décident alors de mettre Sheldon Cooper au premier plan, et d’ajouter d’autres rôles féminins. Le groupe s’agrandit, accueillant Bernadette et Amy, qui sont respectivement les partenaires d’Howard et de Sheldon. Raj, le grand timide, passe d’une conquête à l’autre sans que la production n’ait réellement décidé de le mettre en couple.

the-big-bang-theory-poster

La série ne parvient cependant pas à retrouver son niveau, se voyant attribuer des qualificatifs peu glorieux. Par chance, le personnage de Sheldon parvient à lui seul à intéresser le public. Aussi insupportable et suffisant qu’il est, celui que tout le monde pense souffrir du syndrome d’Asperger reste le personnage le plus attachant de la bande. Une qualité qui lui vaut la fidélité de ses fans, et qui justifie le cachet astronomique que son interprète reçoit par épisode. Et surtout, la concurrence accrue des séries offertes par Netflix comme House of Cards, Westworld,… n’aide pas Big Bang Theory qui s’est reposée sur ses acquis.